Clémence Camus 

 Clémence Camus intègre le Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier en 2003 où elle suit la classe de classique de Manuella Descamps.
Ses années de Conservatoire lui ont permis de développer une technique classique confirmée et une réelle passion pour la chorégraphie lors de différents projets suivis de près par les conseils de sa professeur. 
En 2009, elle obtient son Diplôme d'Etudes Chorégraphiques (DEC) mention Bien grâce notamment à une chorégraphie libre très appréciée du jury ; ainsi que des U.V de formation musicale, d'histoire de la danse (mention Bien), et d'analyse fonctionnelle du corps et du mouvement dansé (mention Bien).
Elle travaille avec de nombreux chorégraphes au sein de sa formation, et intègre en 2009, le Jeune Ballet d’Aquitaine qui lui permet d'approfondir son expérience scénique.
C'est en 2010, qu'elle intègre l’Opéra National de Montpellier où elle fera notamment la rencontre de Jean-Paul Scarpitta, qui lui donnera quelques années plus tard un rôle de danseuse soliste dans l’opéra "La Traviata". 
Afin de parfaire sa technique, c'est sur Paris qu’elle poursuit sa formation dans le lyrique au sein de divers opéras et ballets à l’Opéra National de Paris. 
Souhaitant devenir une artiste pluridisciplinaire, elle se lance dans le théâtre et la comédie ; on a déjà pu la voir dans "l’Affaire Sk1" de Frédéric Tellier, dans "Qui c’est les plus forts" de Charlotte de Turckeim et dans "les Filles d’Aujourd’hui, Stéphanie Lapointe, danseuse étoile" du Studio Bagel.